d / f / e

26.06.2017

neu
aktuell
2004 und aelter
bild & wort
textarchiv
hintergrund
medienresonanz

Journal du Jura 26.07.2002

"expédition.02" Performance de Thomas Zollinger

Symphonies de bitume

Cathérine Favre

Artiste jamais en retard de performances décoiffantes, Thomas Zollinger, fondateur du Théâtre Rituel de Bienne, célèbre la Fête nationale à la seule force des ses mollets. Parti le 16 juillet de Strasbourg, il entreprend de traverser la Suisse à pied, faisant de son corps la plus désoilante des oeuvres d'art. La "musique" de ses pas foulant le bitume sera captée par l'intermédiaire d'un téléphone portable, et retransmise en direct à travers le pavillon très zen de la Tour des sons ("Klangturm"), dès le 31 juillet, sur l'arteplage de Bienne.

Al'arrivée de son long et exténuant périple, le 20 août prochain à Sion, Thomas Zollinger affichera quelque 216 heures de marche au compteur. Une randonnée en 36 étapes menant motre "funambule de frontière en frontière" par monts et par vaux, d'Alsace en Valais, en passant par Bâle, Delémont, la Montagne-de-Granges, Frinvillier, Bienne, le Seeland, puis Morat, Fribourg, la Gruyère, et quelques cols des Alpes bernoises et valaisannes... 36 jours à raison de six heures de marche-spectacle quotidiennes. Certes, la démarche artistique de l'exercice, qui a pour titre "Expédition.02, pourrait prêter à rire. Et il se pourrait même que ce soit le but, inavoué, recherché par Zollinger. Car comme il dit: "Il y a l'art et la manière de mettre un pied devant l'autre." Avec notre homme, le mouvement devient quelque ballet étrangement familier. Même la pause ravitaillement est prétexte à pantomime ou autres gestuelles. Fidèle à l'esprit du théâtre rituel, qui casse barrière et codes préétablis, notre marcheur patenté transforme ainsi en espace artistique l'environnement le plus quotidien où acteurs et spectateurs se fondent et se confondent dans la grande comédie humaine de la vie... Ne manquons sous aucun prétexte "l'anti-event Expo.02": les bruitages de l'expédition Zollinger diffusés chaque jour en direct, dès le 31 juillet, au coeur du luxuriant univers sonore de la "Klangturm", véritable bibliothèque acoustique de l'arteplage, qui se nourrit du murmure de l'eau, des grondements de l'orage et du brouhaha de la foule. Le 2 août, lors d'une étape prolongée dans la Cié seelandaise à l'occasion de la Fête nationale, l'artiste rendra un hommage très personnel à la grand-messe "et à ses 3000 events" sous forme d'une performance-ultimatum" baptisé "Nonivent". A découvrir notamment au Centre PasquArt, ainsi que dans ld'autres "lieux d'art" de la cité, tels des bâtiments industriels investis à l'improviste par l'artiste...