d / f / e

19.08.2017

neu
aktuell
2004 und aelter
bild & wort
textarchiv
hintergrund
medienresonanz

Performances de marche

Les conceptions des performances de marche ont une perspective plus profonde que celles du théâtre rituel. Le procédé de la réduction n'est plus ouverts en rapport au choix du mouvement. Il est concentré sur la marche pure, pas par pas, dans le rhythme du souffle. C'est en effet un exercice de zen.

Une première performance avait eu lieu dans la région de Bienne et Seeland, en 1997, avec 23 professionnels et non professionnels. L'idée de base de l'expédition etait de mettre en scèene 12 heures de présence avec le but de minimaliser la présence et da l'approcher à une marche pure.
(12 heures de marche 1997)

Un an après se sont crées les quatre pièces didactique du théâtre rituel. Marcher - une action élémentaire comme être assis, être debout, être coucheé, par exemple.
(40 minutes de marche, performance 02.07.2000)

Après la conception et l'exposition "weiter gehen" en été 2000, la performance de la marche sera reprise avec 7 séries de 24 fois 45 minutes. La première série se terminait le 23 novembre 2000 (mercredi), la deuxième a eu lieu lieu en 2001 (jeudi). L'objectif de cettes exercices était d'approfondir les recherches à l'égard des séparations entre l'exercice et la scène, le privé et le public, la vie et l'art.

Un projet plus vaste etait prévu pour juillet et août 2002. L'artiste Thomas Zollinger invitait des professionnels et des non professionnels de participer à une marche de 36 fois 6 heures le long des frontières intérieurs et éxterieurs, entre Strasbourg (F) et Sion (CH).

Une troisième série des 24 x 45 minutes a eu lieu en 2003 (vendredi), une quatrième en 2005 (samedi), avec la Performance "Magie de la marche lent" Place Guisan le 19 septembre 2005.